Expression politique – automne 2020

Depuis l’élection de mars 2020, notre commune est désormais concernée par le droit d’expression des élus, selon l’article L. 2121-27-1 du Code général des collectivités territoriales en vigueur au 1er mars 2020. Deux groupes de conseillers – un majoritaire, et l’autre minoritaire – siègent actuellement au sein du conseil municipal ; désormais, vous retrouverez ici et régulièrement leurs messages aux habitants et résidents de la commune.

Groupe “Bien vivre ensemble”

Chers concitoyens,
L’année qui se termine bientôt a été pour le moins inattendue. Les nouveaux élus ont eu à prendre la mesure de la situation de la commune, à s’approprier des dossiers parfois anciens, parfois complexes, à jongler avec des injonctions paradoxales et évidemment à prendre en compte la crise sanitaire sans précédent que nous vivons. Tout ce travail se déroulant dans un climat humain marqué par la disparition de nombreux proches et en particulier de notre ancien maire Marc Iochum, dont nous saluons ici avec émotion la mémoire.

Le programme que nous vous avons présenté, qui a recueilli 68 % de vos suffrages, a été élaboré dans un contexte bien différent, presque dans un autre monde. Pourtant, nous sommes toujours convaincus du bien-fondé de ses orientations et forts de la légitimité que vous nous avez donnée, nous entendons les maintenir. Plus que jamais, le développement durable permettant de restaurer l’équilibre entre toutes les activités humaines et la nature reste au cœur des priorités. Nous entendons valoriser les réalisations nombreuses de la commune dans ce domaine et les approfondir.
L’équilibre se décline aussi dans le domaine économique et financier. De ce point de vue, les analyses conduites pendant les premiers mois de mandat ont permis d’affiner la perception d’une situation tendue des finances communales. Les effets conjugués des délais inattendus dans la rentrée des recettes du fait des nombreux contentieux et la baisse continue des subventions de fonctionnement accordées à la commune par l’État (1 million d’euros en moins chaque année sur la période 2014-2020) conduisent vos élus à maintenir la ligne de bon père de famille défendue pendant la campagne : nous ne réaliserons que les projets dont nous avons les moyens, surtout dans un contexte post-covid.

La participation citoyenne reste le fondement de notre approche. Il convient cependant de ne pas se méprendre. Si toutes les voix méritent d’être entendues et tous les arguments discutés, il faut que le dialogue se déroule dans un climat de bonne foi.
Au-delà des intérêts catégoriels, l’épreuve collective que nous traversons doit nous permettre de renforcer notre communauté. Face à la covid-19, la responsabilité individuelle, la vigilance et la solidarité avec nos concitoyens les plus vulnérables sont nos meilleurs atouts. Si 2020 fut inattendue, 2021 le sera plus encore et apportera son lot d’épreuves collectives auxquelles nous ne pourrons faire face que dans la cohésion pour continuer de « Bien vivre ensemble » !

Vos élus de la majorité municipale

 

Groupe “Pour des élus qui vous écoutent”

Chers concitoyens,
En cette période peu propice aux bonnes nouvelles, nous sommes heureux de vous annoncer que le patrimoine de notre commune est désormais pris en considération. En effet, certaines fontaines, taries suite aux travaux du centre, ont été réalimentées grâce à l’investissement de l’équipe dédiée au service de l’eau. Peu à peu, tous les bassins devraient être réhabilités. Nous retrouverons ainsi, outre l’utilité d’un point d’eau, un certain charme qui fait la spécificité de nos villages.
Concernant les décisions prises par la municipalité : nous avons eu à nous prononcer sur la modification de la vente en dation du projet immobilier très controversé Eline.
Pour rappel, l’acte de vente initial prévoyait l’acquisition par la commune de 46 places de stationnement couvertes. L’acte modifié qui nous a été soumis prévoit désormais de céder 7 places au promoteur, avec pour résultat de lui permettre de régulariser son permis de construire au regard des obligations dictées par le PLU alors même que des procédures judiciaires sont en cours.
Il est évident que cette délibération porte préjudice à l’intérêt général en privant la population de places de stationnement au centre et réduit comme peau de chagrin les arguments avancés lors de la vente initiale de la place. Nous avons voté contre cette délibération qui a eu pour effet de privilégier des intérêts privés au détriment de ceux de notre commune.
Nous vous informons que notre proposition d’autoriser le public présent lors des conseils municipaux à poser des questions aux membres de l’équipe municipale en fin de séance a été acceptée par la majorité des élus. Cette règle est désormais actée dans le règlement intérieur. C’est une avancée majeure qui permettra de mettre en œuvre les prémices d’une participation citoyenne.

à Flaine, nous travaillons en collaboration avec les élus de Magland, à l’élaboration d’un contrat station qui définira les axes de son développement. Nous saluons l’investissement et l’engagement des élus siégeant au comité syndical qui souhaitent faire de l’essor de Flaine une priorité. La station, en mal d’investissement ces dernières années, profitera de nouveaux projets et de l’arrivée de nouveaux acteurs économiques.
Souhaitons que la saison d’hiver pointant le bout de son nez permette à chacun d’entre nous de travailler librement et sereinement.

Nous restons bien évidemment à votre écoute.

Rozenn DURAND, Paul VOIRIN, Alexandra FOURGEAUD